Après une longue période chaos, cinq royaumes vivent dans une cohabitation relative, chacun ayant ses intrigues internes.
 

Partagez | .
 

 Capitaine Del'maril, au rapport!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nergal Del'maril

Larmes du passé

Larmes du passé
avatar

Messages : 3
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Asura
Fonction(s): Capitaine
Influence:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Mer 9 Oct - 22:26


Nergal Del’maril


  • Rang : B/C (scellé)
  • Race : Asura
  • Age : va bientôt atteindre le deuxième centenaire
  • Royaume/faction : Aranathdôr
  • Fonction(s) : Capitaine
  • Classe : Chevalier

Équipement et Pouvoirs


  • Arme(s) :
    - Son sceau, qui prends la forme d’un katana de 90 centimètre don la garde est ouvragée de courbes sylvains. Bien que la forme de la lame soit moins courbée que les lames Asuriennes les plus affûtées, les ennemis qui y ont eut affaire ne sont malheureusement plus là pour attester de son exemplaire tranchant.
    - Ses mains.

  • Armure :
    - aucune

  • Objets spéciaux :

    - Son sceau, qui se présente sous la forme de son sabre, empêche Nergal d’utiliser son pouvoir et de prendre sa véritable apparence. Agissant comme une frontière matérielle entre le jeune asura et ses capacités, la seule possibilité pour celui-ci de récupérer son don est de « détruire » cette frontière, généralement en brisant sa lame. Dans le cas ou son sabre serait hors de sa portée (volé, rangé ou oublié), il devrait alors en reforger une autre intégralement, en vivant dans la peur de pouvoir être influencé à travers la lame perdue... la lame crée deviendrait alors le nouveau sceau, avec les mêmes particularités que la première.

    Il est à noter que si l’arme se révélait brisé sans son consentement (un coup trop fort par exemple), alors son pouvoir serait incontrôlable… et deux fois plus puissant, telle une bête féroce, dont la seule garantie serait sa propre survie. Un déchaînement de puissance qui ne prendrait fin qu’a la suite d’une perte de conscience…
    -Son pendentif, que Stella lui a offert, qui n'a aucune valeur, hormis sentimentale (celle-ci est énorme par contre)


  • Caractéristiques raciales :

    - Immortels
    - Sens supérieurs : les syls ont leurs cinq sens plus développés.
    - Nyctalopie : voit dans l'obscurité.
    - Peau sombre, cheveux noirs, gris ou blancs.
    - Obscurs : les asuras se déplacent et se déplacent et se camouflent plus aisément à travers les ombres et dans l'obscurité.
    - Animistes : les asuras ont plus d'affinités avec les créatures maléfiques et de l'ombre, même si elles restent toujours aussi dangereuses pour eux.
    - Magie et agilité supérieures
    - Résistance physique inférieure
    - Résistance magique supérieure


  • Don(s) : (Réservé au staff)
    - Aucune, hormis son extrême polyvalence.

  • Sorts / Techniques / Domaines : (optionnel)

    -  Le pouvoir de Nergal, si puissant qu’il fut scellé par ses soins, à suffit à lui seul à lui valoir sa place d’officier. C’est d’ailleurs de par cette influence acquise avec ce rang et en consultant les bons mages qu’il a put trouver comment créer ce sceau qui neutralise sa véritable apparence même.
    Son pouvoir n’est autre que la capacité de fission. Que ce soit sur un être vivant, un objet ou même l’air, Nergal peut séparer ce qu’il désire sur une zone de 10 mètres (pour le moment) autour de lui de son plein gré. D’ une certaine façon, il « écarte » ce qu’il désire. Créer des sphères de vide, une ouverture dans un mur, ou plus classiquement trancher un homme en deux ne sont que des exemples de son pouvoir. Ainsi, c’est en séparant son pouvoir de lui-même en générant une frontière (son sabre) que son sceau fonctionne. Comme cela, malgré sa non-utilisation, son pouvoir ne cesse de se développer vu qu’elle est, dans un sens, constamment utilisée.

Description physique

Quand son pouvoir est scellé, Nergal se présente sous une forme plutôt normale pour un Asura : la peau pâle, la taille développée de 1m85 dans la normalité de son espèce, la musculature fine et discrète qui pourrait –presque- faire penser à un anorexique, ses cheveux mi-long descendant jusqu’ en bas de la nuque, ses doigts d’une finesse de pianiste, rien ne pourrait faire de lui un être étrange… si il n’avait pas ses yeux. Ses yeux si particuliers, d’un vert émeraude semblant pouvoir luire dans la nuit, présentant une pupille verticale digne d’un chat ou d’un serpent. Et ses sourcils, bien que de taille moyenne, semblent couvrir ses yeux afin d’en accroître l’intensité. Son regard, donnant mal à l’aise, est de plus agrémenté par deux traits fins descendant le long de ses joues, donnant l’impression à autrui que le Capitaine est constamment en pleur, même si celui-ci ne l’a jamais fait, hormis verser des larmes de sang. Semblant inexpressif, son visage est pourtant d’une beauté certaine, avec des traits fins agréables à regarder, digne d’un syl bien conçu par ses parents. Il porte également, pour ceux qui auraient la chance de le voir, le chiffre quatre tatoué au niveau du cœur, afin que la chance ne l’abandonne jamais.

Ses vêtements habituels, eux, sont généralement intégralement blanc : son pantalon, ample, typé Hakama, couvre le bas de son corps avec, au pied, des chaussures noirs et blanc alliant solidité et légèreté. Enfin, au haut est visible une tunique à manche longue presque intégralement blanche avec des bordures noir, dont le bas ne s’arrête qu’au niveau des pieds (avec cependant une séparation sur le devant afin de pouvoir se mouvoir avec aisance). Il porte également, sur le coté gauche de sa tête, une sorte de moitié de casque fait par ses soins, selon lui un simple détail artistique, ce qui n’est pas injustifié au vu de la moitié, qui semble gravé avec des courbes discrètes lui donnant fière allure.

Sous sa véritable apparence, quand son pouvoir se libère, sa longue veste se réunit pour ne former qu’une grande robe blanche, alors qu’au milieu de son torse un cercle se grave sur ses vêtements. Des traits noirs semblent en partir, notamment au niveau de la base de l’épaule et des hanches. Ses cheveux, également, sont plus longs, lui arrivant jusqu' en bas du dos, tandis que plus large se font les « larmes » coulant en-dessous de ses yeux. Le haut de la "robe" se fait également plus fin, moulant son corps alors que le bas s’étend plus librement.

Enfin, le casque original se forme sur sa tête, présentant deux cornes partant vers l’arrière, couvrant l’ensemble de la boite crânienne alors que l’angle de devant descend jusqu'à l’arrête du nez. De grandes ailes noirs apparaissent sur son dos, si sombre qu’elles semblent en absorber la lumière. Il s’agit de la matérialisation de son pouvoir, leur taille et le nombre de leur pair étant le reflet de leur intensité. Aussi, quand son pouvoir se révèle incontrôlable, ses ailes prennent la forme de deux voiles d’ombres s’étendant et s’abattant sur l’ensemble même des dix mètres; alors que son corps même se couvre d'obscurité.

Le Asura dans toute sa splendeur.


Description psychologique

Quiconque en ce moment possède des peurs les plus aiguës, une frayeur envers quelque chose de particulier, une phobie naturelle. Si vous désirez tout savoir, cette peur que Nergal peut ressentir ne l’est envers qu’une seule chose : lui-même. En effet, si il doit être confronter à autre chose, alors il ne servirait à rien de se perdre dans la couardise et de fuir, car si ce qui est concerné le mérite, cette peur, il le rattraperait et le tuerait dans le dos, mettant à bas toutes chances de survie. Et si il s’avérait que la proie ne vaut pas sa frayeur… alors mieux vaut vaincre et continuer. Tel est la philosophie qui guide l’Asura, qui a peur d’une seule chose : perdre le contrôle de soi-même et se révéler impuissant. C’est cette même peur qui l’a enjoint à se sceller lui-même.

Hormis cette vision de la vie, qui trahit ce côté plein de volonté d’avancer de Nergal, celui-ci porte en toute chose un œil dénué de tout préjugé, jaugeant chacun de ses interlocuteurs avec une intensité à faire pâlir n’importe qui subissant, durant la conversation, son regard froid d’émeraude. Pourtant, malgré ce regard glacial et cet air neutre, il n’est pas insensible pour autant, laissant aller certains sentiments sur son faciès afin de les dévoiler. Un sourire, un regard noir… des détails infimes mais présent sont les traîtres de ses pensées. Cependant, fier de sa nature de syl noir, il serait dangereux de douter de ses capacités ou de ses talents dans différents domaines. Un acte qui pourrait enjoindre à un enclin favorable au décès prématuré, et ce de la façon la plus improbable qui soit. Car, doté d’une grande patience, attendre des années pour accomplir sa vengeance ne le dérange point, d’autant que cela lui donne bon esprit de laisser le temps aux concernés, au cas ou ils payeraient leurs « dettes »…

Tenant son rang de Capitaine dignement, il a tendance à tenter de résoudre les soucis diplomatiquement –généralement à coup de menace dissimulé pour les plus récalcitrants- plutôt que par la force brute, bien que cette dernière situation s’est souvent révélé nécessaire avant sa montée en grade. Bien qu’il ne l’avouera jamais, il lorgne cependant sur la place de général, n’hésitant pas à lier connaissance avec les autres divisions des troupes, afin de pouvoir la prendre dès qu’il en aurait les capacités. Car oui, le Capitaine considère que pour prendre un rang, il faut en être digne !! et le plus terrifiant est que s’il a scellé ses pouvoirs, c’est également pour s’offrir une extraordinaire panelle de développement : son sceau se nourrissant grâce à son pouvoir qui se développe ainsi, il peut consacrer tout son temps à son développement spirituel et physique.

Oui, vous l’aurez compris, le jeune homme est doté d’une intelligence réfléchie et d’une grande logique. Il est également avide d’apprendre, bien que ce dernier fait se révèle assez peu de par son rang.
En combat, c’est un adversaire réfléchis et prudent dans ses actes, mais qui frappe sans hésitation ou doutes : pour lui, si l’arme fut tiré, c’est que son adversaire l’a mérité, d’une façon ou d’une autre. C’est aussi pour cela qu’il s’entraîne rarement avec son arme personnelle –qu’il garde toutefois toujours sur lui-.

Sentimentalement, l’Asura est plutôt timide et hésitant. Toutefois, il pourrait se révéler aimant et attentionné, et incroyablement doué dans le développement des taches conjugales, quelqu’elles soient.


Histoire
Il était une fois, dans une famille noble mineur d'Asura, alors que la paix régnait encore sur le continent, un jeune bébé vint au monde, provoquant joie et félicité dans sa famille. Bien portant, l'enfant contemplait déja, à sa naissance, le monde ses yeux verdâtre, d'une beauté presque surnaturelle pour quiconque plongeait son regard dedans. Sa mère était douce, son père affectueux, et les deux élevèrent leur enfants comme se devait de le faire leur parent. Et si, en privé, ils pouvaient démontrer leurs affections à ce dernier, ils lui enseignèrent rapidement que cela n'avait lieu qu'une fois ensemble. En effet, très jeune, son père se mit en tête de lui apprendre le maniement de l'épée afin de le faire devenir meilleur que tous. Sa mère, elle, entreprenait de lui apprendre toutes théories, et d'éveiller sa magie. Puissante mage de feu elle-même, elle avait prit très tôt l'objectif d'éveiller la force latente qui sommeillait en son enfant.

Le soucis, qui apparut très tôt, était que leurs fils ne dénotait aucune capacité surnaturelle. De fait, la Sannaeth, aussi curieusement que cela puisse paraître, semblait même ne pas rentrer en lui, comme si le corps même du jeune enfant repoussait cela. Un phénomène inexplicable, qui fit abandonner la mère. Celle-ci entreprit donc de lui lui apprendre le reste.
Quand à son père, n'abandonnant point son idée de faire de sa progéniture un grand guerrier, il en profita pour augmenter ses heures de cours pour lui enseigner son art. Amusant était-ce de constater que le jeune homme prenait tout ses cours de sa famille même. En fait, à peu de chose prêt, c'était elle sa vie. Son existence.

Du point de vue d'autrui, Nergal était atrocement gâté. Pourtant, de son point de vue, rien n'est plus éloigné de la vérité. Cantonné à la grande bâtisse ou sa famille vivait, sans pouvoir sortir, il était, il s'en rendait compte, dans une grande cage dorée. On le disait beau, on le disait talentueux, et on le couvrait de cadeau... il s'en moquait et ne s'en souciait guère, jusqu’à ses seize ans, age ou son père et sa mère lui annonça la nouvelle qui changerait le monde.

Il devait partir. Seul.

cette décision, sa famille la tenait pour une seule raison: maintenant qu'il s'était dévelppé en tant qu'Homme, il devait voyager, explorer et se développer soi-même. Et leur message, d'une grande clarté, impliquait sa mort si il revenait.
Jamais, alors que la porte se refermait sur son nez, Nergal ne s'était sentit aussi vide, quoique terrifié.
mais, faisant face à son destin, il commença à se mettre en marche...



****



Vingt ans plus tard, Nergal foulait la terre des hommes. Cette race état si différente... il les évitaient, il se faisait discret, il ne se mélangeait pas, et bien que son apparence avantageuse attira l'attention, il n'entamais jamais la conversation. Il avait déjà voyagé, suer sous l'effort, affronter des dangers, et beaucoup fuit. Énormément. Car très vite en sortant dans le monde, il avait découvert une chose.
Il lui restait encore en apprendre...

Parmi les hommes, il chercha à apprendre les différents métiers. Parmi les syls, il apprit à nouveau le maniement plus approfondie des armes. Chez les lycans, il découvrit la nature dans son ensemble. Quand le racisme faisait rage, il fuyait. Quant on lui posait trop de question, il disparaissait. Quand on lui cherchait des noises, il esquivait. Afin d'être accepter parmi eux, il dut faire preuve qu'une grande patience, d'un manque de réactivité... tout en affrontant ceux qui le provoquaient pour démontrer sa valeur. Toutefois, il sut aussi rester à part par rapport aux meutes, apprenant généralement en restant en retrait, afin de causer le moindre soucis, une chose qui provoquait généralement son départ.
Il se moquait bien des on-dit, des nombreuses rumeurs qui lui collaient à la peau, et tentait comme il pouvait de camoufler ses oreilles pointues. malheureusement, sa pâleur naturelle et ses yeux lui valurent de nombreuses années de fuite...
Il n'était jamais le bienvenu, alors il s'effaçait du peuple ou il était et vivait à part, se contentant de se développer et de chercher... "quelque chose"



****



Pourtant, il finit, durant ses longues années de découvertes, par découvrir quelque chose nommé amour. Il le découvrit deux fois, une alors qu'il atteignait la soixantaine et l'autre alors qu'il avait atteint le centenaire.
Son premier amour, aussi amusant que cela puisse paraître, était une humaine. Une plouc, pour ainsi dire, de la campagne, nommé Stella. Jolie, sans pour autant porté dans l'excès, avec de longs cheveux roux tombant librement, il se dégageait d'elle une fraîcheur de vivre qu'il n'avait jamais connu. Non seulement elle dévorait la vie à pleine dent, souriant constamment, mais en plus, elle fut la première à s'adresser à lui sans arrière-pensée, sans avis pré-conçu et sans se soucier de ses traits. Elle était si naturelle, si candide, que Nergal ne sut comment la repousser. Et bien que simple fille de villageoise paumée, elle lui rendait visite extrêmement souvent. Un acte qui provoqua pas mal de jalousie, au vu des badauds qui voulurent le lui faire payer, mais pourtant, elle le retrouvait à chaque fois alors que lui l'évitait. Elle lui parlait longuement, s'intéressait à lui, s'extasiait des voyages qu'il lui contait, et ses yeux le regardaient d'une façon qui, désagréable de prime, le réchauffait ensuite. Elle était la fraîcheur dans sa morne existence, et malgré son jeune âge -elle n'avait que dix-sept ans-, il succomba. Le coup de grâce se fit quand, alors que le village fêtait il ne savait quelle occasion, elle parcourut la ville en robe pour le trouver, lui, et l'inviter à danser sous les étoiles. Ayant réalisé ses sentiments, il lui avoua qu'il devait partir. ne se répartissant pas de son sourire, l'humaine lui souhaita bonne chance...
Et, sous la nuit étoilée, alors que la fête battait son plein, l'Asura et l'humaine unirent leur corps pour la première fois.

Il retrouva Stella, vingt ans plus tard, en passant dans ce même village, pour l'observer de loin. Toujours aussi souriante, elle était mariée, un fait qu'il ne put s'empêcher de noter avec déplaisir, et avait des enfants. Bien que ridée, elle était toujours aussi belle malgré les ravages du temps...
Elle avait eu trois enfants.
L'un d'entre eux avait les yeux verts comme lui.
Se décidant d'oublier, il reparti, en jurant de ne jamais y repasser. Sa main serra le pendentif que Stella lui avait offert vingt ans plus tôt. Un saphir l'ornait. Elle avait toujours celui que lui lui avait offert, ornée d'un rubis...

Alors qu'il pensait pouvoir oublier tout cela, son coeur frappa à nouveau alors qu'il avait à peine cent ans. Alors qu'il se baladait dans la forêt, dans la sérénité des bois, il rencontra une sylvaine Jusqu'à ce jour la personne avec lequel il vécu le plus longtemps. Connaissant parfaitement sa race, et lui aussi, leur rapport furent froide de prime. Puis la glace se brisa petit à petit, et ils apprirent à se connaitre. Elle était incroyablement belle, certes, mais aussi d'une grande force mentale et physique. De fait, à leur première rencontre, légèrement belliqueuse, elle s'en tira avec une victoire, obligeant Nergal à prendre la parole. C'est ainsi qu'ils se découvrirent l'un l'autre, et même si la jeune elfe nourrissait d'énormes doutes à l'égard de l'Asura, elle était également curieuse de savoir ce que faisait ici un être aussi... spécial comparé aux autres membres de son peuple. Au fil du temps, ils apprirent à se connaitre, et le relation se développa de rivalité à amitié, d'amitié à amour avec une certaine aisance. cependant, Nergal ne pouvant venir dans sa demeure, leurs relations durent rester secrète à nouveau...
Ils l'entretinrent incroyablement longuement, au point qu'il finit par être accepté par le village sylvain, lui permettant, pour la première fois depuis longtemps, de vivre en harmonie avec d'autres personnes. Il y approfondie son art du combat, la forge, sa culture, mais aussi l'herboristerie et la médecine avec les druides, envers qui le jeune homme se montra courtois et poli. De fait, ce n'est que quand la guerre éclata, que les démons frappèrent, que le jeune homme songea à rentrer chez lui.

Une fois chez lui, il rentra dans sa demeure, ou on l'accueillit à bras ouvert. Et avant même qu'il ai pu dire quoique ce soit, il fut engagé dans l'armée par son père en tant que soldat. Prenant son mal en patience, sa seul demande fut que l'intervention de sa division soit dans les forêts elfiques. Sous le refus de l'armée, il s'y rendit sans hommes, hormis son père, qui était curieux de savoir ce qui motivait ainsi son enfant.
Un lieu ou il se battit comme un démon pour se faire un chemin dans les rangs ennemis, afin de rejoindre sa bien-aimée. Il se démena comme un diable, mais quand il arriva...
Son père périt dans les batailles. Quand à sa bien-aimée... en voyant le corps disloqué de l'elfe, en voyant ses longs cheveux blonds couler autour de son visage, en voyant le sang couler et ses yeux dénués de vie, l'asura oublia la bataille qui faisait rage autour de lui.
Il oublia tout. Hormis une intense soif de vengeance, telle qu'il n'en avait encore jamais ressentit.

Et son pouvoir, qui jusque-là ne s'était jamais manifesté, qui lui était demeuré inconnu, s'éveilla.
Ce fut la fin. Le ciel lui-même se déchira, la terre fut fendue en deux, et les grandes ailes noires surplombait le champs de batailles.
Ou plutôt les cadavres. Mais sa soif de sang ne s'arrêta pas.
Il ne put s'arrêter. Mû par la rage et la tristesse, abandonnant toute chose, il devint une arme de destruction ravageant les rangs ennemis, rompant les cieux.
Son pouvoir, retenu durant plus de cent cinquante ans, exprimait là un relâchement inouïe, comme si la puissance relâchée en ce jour maudit compensait à lui seul tout le temps ou il sommeillait. Un déchaînement comme il n'en aurait plus jamais.

Quand il revint à lui, il était toujours doté de ses grandes ailes noirs, gisant sur une montagne de cadavre. Il sentait son pouvoir, il le connaissait, à présent. Il était sien. Mais en même temps, en voyant les cadavres démoniaques, devans et sylvain qui gisaient partout, il eut peur. peur de son propre pouvoir.
Par la suite, alors qu'il ramena le corps des morts aux camps qui faisaient rage, le village qui jusque-là l'avait accepter ne put rien faire pour lui. Hormis les druides sylvaris, qui lui offrirent la possibilité de sceller son pouvoir à travers une méthode particulière.

Alors, entreprenant de lui-même de forger son arme, il y instaura son pouvoir, générant avec la lame qu'il créait une frontière entre lui et son pouvoir. Celui-ci serait constamment user contre lui-même, et il l'aurait toujours en mains sans en dépendre. Les druides l'accompagnèrent durant la forge de l'arme, l'aidant, le corrigeant et faisant attention, tout en lui apprenant à le faire de lui-même à l'avenir. En contrepartie, durant l'année entière que dura la forge, l'asura aida les troupes contre les démons comme ils le pouvaient. Les devas virent cela d'un mauvais oeil, mais le jeune être ne s'en souciait guère... Bien qu'il ne doutait pas avoir à apprendre d'eux, ils méprisaient par trop son espèce. Nergal n'avait rien à faire avec des pauvres abrutis de leur genre.
Plus tard, malgré la faiblesse de ses talents martiaux, les pontes entendirent parler de cet homme qui avaient saccagés des zones entières et décimer des légions de démon. Ils lui offrirent le rang de Capitaine, que Nergal accepta sans plaisir, conscient qu'avec son pouvoir enfermé il ne serait rien d'autre qu'un guerrier moyen. le plus faible des capitaines.


Pourtant, cela attira l'attention de la reine des Asura, qui le convia à venir la voir. Nul ne sait ce qui fut dit entre eux, pas même les serviteurs, mais on les vit souvent discuter paisiblement dans le jardin royal. La reine avec le plus faible des capitaines. Nul ne sait de quoi ils parlaient, mais l'un comme l'autre assurait que leurs discussions étaient tout à fait professionnel. Certains disent qu'ils sont amants. D'autres, tout simplement amis. D'autres enfin affirment avoir entendu le gradé dévoiler des choses à la reine.

Mais la vérité, nul ne la connait. Quand à Nergal, marchant à nouveau parmi les siens dans la solitude, qui sait ce qui se tramait sous ses cheveux d'un noir corbeau?


A propos de vous


  • Prénom /Pseudo : Vladounet
  • Age : 21 ans
  • Comment avez-vous connu le forum ? Par notre sorcière bien-aimée!! (toute référence à une série quelconque est absolument fortuite)
  • Code règlement :  ok by Elcadia



Dernière édition par Nergal Del'maril le Lun 21 Oct - 17:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgarath Eridan

Coeur de Sannaeth

Coeur de Sannaeth
avatar

Messages : 954
Age : 29
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Humain(e)
Fonction(s): Fondateur des légions phénix, ancien membre du conseil des mages, membre de la cours du Nékaharkan
Influence:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Jeu 10 Oct - 9:11

Tout d'abord bienvenue parmi nous, même si Elcadia m'avait prévenu de ton arrivée, autant te la souhaiter officiellement. N'hésites pas à nous tenir au courant de l'avancé de ta fiche pour que nous puissions la juger dans son intégralité.
Par contre premier détail (autant entamer les joyeusetés tout de suite xD) je ne sais pas si tu voulais garder cet avatar mais il te faudra en changer, son côté manga est trop prononcé pour moi. Voilà voilà sinon je jugerai le reste quand tout sera terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elcadia Arkhendar

Sainte des Abysses

Sainte des Abysses
avatar

Féminin
Messages : 1243
Age : 33
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Asura
Fonction(s): la Sorcière, Première Mage du royaume, Membre du Conseil des Mages
Influence:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Lun 21 Oct - 16:53

Bienvenue parmi nous ^^

Et comme il parait que tu as fini, chose promise chose due :

Spoiler:
 

mrred 

Bon commençons par l'avatar, c'est bon désormais.

De manière globale, c’est une belle fiche, bien écrite et agréable à lire, ce dont je m'attendais (c’est pas comme si c'était la première de toi qui passait sous mon nez) Heeu 

Par contre il te faudra relire un coup, il y a des fautes de frappes avec des lettres qui manquent, des majuscules manquantes, que des petites choses qui s'effaceront en une fois.

Pour la partie technique on en avait parlé ensemble donc tout est ok pour ma part. Il y a juste le :

Citation :
Dans le cas ou son sabre serait hors de sa portée (volé, rangé ou oublié), il devrait alors en reforger une autre intégralement, en vivant dans la peur de pouvoir être influencé à travers elle.
Je trouve que la formulation manque un peu de clarté, tu devrais bien préciser que l'influence pouvant être subie est via la lame perdue et non la reforgée (qui n’est pas le sceau), à moins que celle-ci soit faite de manière à être le nouveau sceau (ce qui ferait 2 sceaux).

Petite précision (pour la forme car tu l'as sans doute compris), le pouvoir relâché est bien entendu rang B.

Description physique : c'est détaillé, je n’ai rien à redire, on visualise bien les deux aspects du personnage

Description psychique : de même, on cerne bien le personnage avec ses qualités et ses défauts, rien à redire.

Histoire : on suit bien le parcours du personnage et son évolution ce qui est intéressant. Il y a cependant des petits points.

Vingt ans après son départ tu mentionnes sa rencontre avec d'autres syls (pas elfes attention). S'il s'agit d'autres asuras pas de soucis, de sylvaris en Eryndôr quand ils n'étaient pas encore devas, c'est possible bien que Nergal aura dû gagner leur confiance. Tu le fais d'ailleurs très bien avec son second amour qui est une sylvaris justement. S'il s'agit pour le passage évoqué, par contre de deva, ses chances d'apprendre auprès sont nulles, car pour eux les asuras sont des êtres impurs, rejetés par leur dieu.

Pour les lycans, apprendre à leur côté est également très difficile car on approche pas la meute comme cela. Ce n'est que récemment qu'elle s'est installée en Aranathdôr et donc est plus facile d'accès pour les asuras (et encore c’est pas porte ouverte non plus). Donc pour eux il te faudra l'expliquer.

Lors de l'invasion démoniaque, les asuras ses ont effectivement rendus vers l'Ouest en Aquasca chez les hommes pour les aider et ensuite descendre au Sud. Ce sont les devas qui sont allés aider les sylvaris. Aussi si Nergal s'y est rendu également cela aura été de son propre chef.

Pour le sceau comme tu l'as mentionné plus haut cela n'a pu être fait qu'avec l'aide de mages plus confirmés. Sur le moment on peut donc penser qu'il a pu créer un sceau temporaire, renforcé ensuite avec l'aide de mages une fois rentré à Gwathren. L'autre possibilité est qu'un mage deva ou de druide sylvaris l'ai trouvé et l'ait scellé sur place, ne pouvant le tuer sous peine de créer un incident diplomatique vu que les armées se sont alliées pour combattre les démons.

Voilà pour moi pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Nergal Del'maril

Larmes du passé

Larmes du passé
avatar

Messages : 3
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Asura
Fonction(s): Capitaine
Influence:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Lun 21 Oct - 17:53

Pour les fautes, première relecture faite XD

Pouvoir rang B, pas de soucis. J'ai juste considéré qu'il était rang supérieur quand il s'est déchainé pour la première fois (le coup classique du pouvoir plus puissant quand incontrôlable) avant de se "stabiliser"

j'ai explicité un peu pour le sceau en espérant avoir bien formulé

pour l'histoire:

les asuras, ca a été "quand j'en ai croisé" quoi XD

Les syls, ca a été suite en grande partie à mon second amour, avant j'étais plus parmi les humains/lycans

les devas: quepouic

les lycans: j'ai explicité, en sachant que je faisait cela avec les clans les plus "tolérants", tu coup. Doit bien y en avoir des plus peace que d'autres merde XD mais effectivement j'ai expliquer comment je tentais d ' "apprendre" de la meute

pour le scellage, j'ai changé un peu, suivant l'idée des druides de l'endroit d'ou venait ma compagne, ayant passé une année entière donc à protéger le dit territoire des démons en échange (au moins cela lui a permis de le développer).

voili voilou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elcadia Arkhendar

Sainte des Abysses

Sainte des Abysses
avatar

Féminin
Messages : 1243
Age : 33
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Asura
Fonction(s): la Sorcière, Première Mage du royaume, Membre du Conseil des Mages
Influence:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Lun 21 Oct - 19:34

C'est désormais bon pour moi, tu as ta première validation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Belgarath Eridan

Coeur de Sannaeth

Coeur de Sannaeth
avatar

Messages : 954
Age : 29
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Humain(e)
Fonction(s): Fondateur des légions phénix, ancien membre du conseil des mages, membre de la cours du Nékaharkan
Influence:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Ven 25 Oct - 9:08

Je passe rapidement pour te dire que je n'ai pas oublié ta fiche mais je manque de temps en ce moment et vu que j'avais des rp en retard je les ai mis à jour, mais ne t'inquiètes pas je ne t'oublie pas je devrai pouvoir me pencher dessus complétement dimanche au plus tard ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belgarath Eridan

Coeur de Sannaeth

Coeur de Sannaeth
avatar

Messages : 954
Age : 29
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Humain(e)
Fonction(s): Fondateur des légions phénix, ancien membre du conseil des mages, membre de la cours du Nékaharkan
Influence:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   Sam 26 Oct - 13:46

Bon donc c'est à mon tour, Elcadia a dit la majorité des choses.
Tant que tu gardes à l'esprit que ton personnage est rang B pas de soucis pour moi, il n'est pas B* par conséquent il ne peut pas avoir des sursauts de puissance si tu veux. C'est comme pour ton pouvoir qui peut donc être contré par un personnage de rang supérieur.

Les termes "Devans" et "Sylvain" pour le coup ne peuvent pas s'employer dans le contexte, mais ce n'est qu'une chose mineure.

Pour le scellage, Elcadia m'en a parlé, j'ai donné mon accord donc pas de soucis.

Par conséquent, bienvenue parmi nous Wink

Je te met le rang B, libre à toi de préciser dans ta signature que ton prsonnage doit être vu et perçu comme un rang C ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Capitaine Del'maril, au rapport!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Capitaine Del'maril, au rapport!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valhistar :: Prologue :: Présentations :: Cimetière-