Après une longue période chaos, cinq royaumes vivent dans une cohabitation relative, chacun ayant ses intrigues internes.
 

Partagez | .
 

 Elcadia Arkhendar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elcadia Arkhendar

Sainte des Abysses

Sainte des Abysses
avatar

Féminin
Messages : 1243
Age : 33
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Asura
Fonction(s): la Sorcière, Première Mage du royaume, Membre du Conseil des Mages
Influence:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Elcadia Arkhendar   Mer 15 Fév - 13:24


Elcadia Arkhendar


  • Rang : ζ*
  • Race : asura
  • Age : officiellement inconnu, environ 3150 ans
  • Royaume/faction : Aranathdôr
  • Fonction(s) : officiellement inconnues, mais est Première Mage du Royaume, membre du Conseil des Mages
  • Surnom : la Sorcière
  • Classe : Mage

  
Équipement et Pouvoirs


  • Arme(s) :
    - Aucune
  • Armure :
    - Aucune
  • Objets spéciaux :
    - Oeil de Sang : cette bague surmontée d'une pierre rouge, est un catalyseur. A l'intérieur de la pierre se concentre de l'énergie magique. Elle peut servir au porteur soit à lancer un sort avec plus de puissance, à le renforcer ou tout simplement à régénérer de sa propre énergie en récupérant celle contenue dans la pierre. Chaque fois qu'elle est utilisée, elle doit être rechargée.
    - Sceau de la Nuit : une bague sombre en losange, avec un symbole en relief dessus. Elle immunise  son porteur des altérations d'état de rang (A ou moins).
  • Caractéristiques raciales:
    - Sens supérieurs : Elcadia a les sens développés comme tous les syls, mais du fait de sa cécité, ses quatre autres sens le sont un peu plus.
    - Nyctalopie (elle la possédait à sa naissance mais elle ne l'a plus à cause de sa cécité)
    - Magie supérieure, agilité supérieure de naissance (réduite à cause de sa cécité)
    - Obscure
    - Animiste
    - Résistance physique inférieure
    - Résistance magie supérieure
  • Don(s) :
    - Vision Sannaethique : ce don permet à Elcadia en partie de voir. Cela fonctionne un peu comme un sonar lui permettant de voir mentalement les flux de sannaeth. Elle ne voit pas par exemple le feu d'une boule de feu mais la sannaeth qui la compose. Elle voit donc les gens par la sannaeth qui les parcours ou par celle qui les entoure, celle-ci étant présente partout. Cela lui permet également de lire les ouvrages magiques, car les écritures sont imprégnées de magie et donc de sannaeth. Cependant sa vision a ses limites et elle garde des aspects majeurs de son handicap. Cela lui laisse entre autre, des difficultés à reconnaître les personnes (ne pouvant se fier qu'à leur silhouettes et à ses autres sens), elle ne voit pas le verre, certaines aspérités du sol (quelque chose de taille faible dépassant ou un trou juste assez grands pour trébucher) et des éléments comme des escaliers lui sont visibles mais de manière confuse par exemple.
    - Divination : Elcadia possèdent des dons de voyance. En touchant des objets, des personnes, selon les circonstances, elle peut voir des images, souvent peu précises et demandant à être interprétées.

    Septième domaine de magie noire  : altération dimensionnelle
    Elcadia est née en tant que syl apprenant la magie blanche. Lorsqu'elle devint asura et apprit la magie noire, elle renonça à ses anciennes pratiques, les délaissant totalement. Avec les siècles de pratiques et d’entraînement, elle est devenue une mage noire hors du commun, si bien qu'elle a découvert un septième domaine de magie noire, un domaine perdu, que les dieux ne transmirent pas car il pouvait donner trop de puissance à un individu. Son principe réside à modifier un environnement pour créer des conditions favorables et au bénéfices du lanceur de sort.
  • Sorts / Techniques / Domaines :

    Sortilèges :
    Elcadia connaît de nombreux sortilèges mais une de ceux la caractérisant le plus est son Orbe Noire, un sort qui peut servir de bases à d'autres sorts.

    - Sombre Dessein (D) : Elcadia pointe un doigt vers l’adversaire et tire un rayon de magie sur lui. Si les dégâts son faible l'avantage de cette magie est qu'elle est peu coûteuse et peut être enchaînée rapidement.
    - Absorbeur du Chaos (D à B) : la Sorcière draine chez les utilisateurs de magie et les êtres magiques leur énergie sannaethique à son profit.
    - Orbe Noire (D à S) : Elcadia matérialise une sphère noire qu'elle projette sur son ou ses adversaires à plusieurs reprises. La sphère cause des dégâts magiques et donc passe à travers les armures ordinaires ou de faible protection magique.
    - Constriction Obscure (C) : un serpent noir vient s'entourer autour des jambes de l'adversaire puis remonte jusqu'au torse puis jusqu'à la gorge .
    - Voile des Ténèbres (C) : un brouillard épais et ténébreux rempli la zone et supprime toute vision des personnes se trouvant pendant quelques secondes.
    - Déflagration Fatale (C à A) : ne peut être que activé si le sort Orbe noire est lancé. Elcadia claque des doigts et l'orbe explose (dégâts du rang de l'Orbe Noire +1). Au rang S l'Orbe Noire n'explose pas mais provoque le sort Puits des Âmes (Ω).
    - Pentacle Obscur (B) : Elcadia peut matérialiser un pentacle de magie noire sous elle sans le tracer afin d'améliorer son canalisage de la sannaeth mais aussi la puissance de ses sorts.
    - Piliers d'Ombres (B) : des colonnes de sannaeth noire se dressent sur le chemin entre Elcadia et l'adversaire lorsqu'il fonce pour l'attaquer.
    - Sceau des Ténèbres (C à A) : sous l'apparence d'un sceau, il arrête les attaques magiques.
    - Terre Maudite (A) : Elcadia cible un point et dans un cercle d'une dizaine de mètres la terre devient pendant quelques secondes une boue noire qui ralentit ceux qui sont pris dedans, absorbant leur énergie vitale.
    - Lacération Chaotique (B) : Elcadia tend la main vers l'adversaire qui se voit comme tailladé par des lames de sannaeth noire.
    - Rafale Infernale (B) : Elcadia crée une Orbe Noire de rang B et lorsqu'elle la lance elle se divise en plusieurs sphères de petite taille.  
    - Souffle Mortel (B) : une brise vient souffler sur les adversaires et draine leur énergie vitale soignant les blessures d'Elcadia et de ses alliés si elle le redirige vers eux.
    - Vent Noir (A) : une bourrasque de sannaeth noire vient frapper le ou les adversaire, le repoussant en leur infligeant des dégâts.
    - Taillade Chaotique (A) : l'asura créé une Orbe Noire de rang A qui disparaît en un trait horizontal qui tranche tout sur son passage.
    - Estoc Ténébreux (A) : l'asura créé une Orbe Noire de rang A qui disparaît en un trait horizontal qui tranche tout sur son passage.
    - Voile Destructeur  (A à Ω) : une brume entoure Elcadia et quand un sort est lancé vers elle, la brume vient "étouffer" la sannaeth du sort pour l'annuler.
    - Linceul des Ténèbres (S) : la cible se recouvre momentanément recouverte d'une aura noire, comme une seconde peau accroissant toutes ses capacités physiques.
    - Chaînes Maudites (S) : des chaines noires sortent du sol et viennent enserrer la cible.
    - Croix Infernale (S) : créé à partir d'une orbe de rang A, combine la Taillade Chaotique et l'Estoc Ténébreux.
    - Cœur de Ténèbres (S) : la Sorcière crée une Orbe Noire de rang S et l'envoie à l'emplacement du cœur de l'adversaire. L'orbe endommage le cœur pouvant jusqu'à le détruire.
    - Puits des Âmes (Ω) : ne peut être activé que si le sort Orbe noire est lancé au rang S. Au lieu qu'elle explose, l'orbe devient un vortex qui attire vers lui tous les ennemis autour et absorbe leur énergie, ce qui lui donne un rang supplémentaire. Les ennemis ne peuvent pas disparaître, le vortex disparaissant au bout de quelques secondes.
    - Apocalypse (ζ) : son sort le plus puissant, elle tend les bras devant elle, paumes côte-à-côte et vers sa cible. Le ciel se charge de nuages noirs tournant dans un cercle dont le centre est vide. Du centre tombe un rayon de sannaeth noire qui en touchant le sol fait tout exploser dans une grande déflagration.
    Que par le Chaos et la noirceur du monde, vienne l’anéantissement, la destruction totale de ce qui n’a pas lieu d’être, la fin de toute chose.

    Philtres (créations de charmes, potions, talismans) :
    Si Elcadia possède de grandes connaissances dans ce domaine, elle doit cependant confier la confection à d'autres ne pouvant le faire elle-même.

    Objets (enchantements) :
    Elcadia peut utiliser la sannaeth noire pour enchanter des objets, armes et armures de différentes manières.

    Envoûtements :
    Elcadia est capable de créer toutes sortes d’envoûtements selon la nécessité.

    - Annihilateur Obscur (S) : Elcadia pointe une victime de la main gauche et peut diminuer voire supprimer un ou plusieurs sens en refermant les doigts de sa main droite.
    Esprit qui perçoit les cinq sens,
    Que ton mon pouce contrôle ton ouïe,
    Que mon index contrôle ta vue,
    Que mon majeur contrôle ton odorat,
    Que mon annulaire contrôle ton goût,
    Que mon auriculaire contrôle ton toucher.


    - Obscurcissement Spirituel (D à Ω) : Elcadia peut  effacer un souvenir de la mémoire d'une personne via un envoûtement poussant la cible à refouler ce souvenir.

    - Asservissement Démoniaque (Ω) : un rayon obscur partant de l'index d'Elcadia vient frapper l'esprit de la cible qui se retrouve soumise à ses ordres.

    Invocations :
    Elcadia invoque principalement quatre démons avec qui elle a pactisé au fil des siècles. Compte tenu de leur nature, elle  les nomme ses Chevaliers de l'Apocalypse, car chacun d'entre eux incarne un des pire fléaux. Si ces démons n'étaient pas amis, leur lien avec Elcadia les a réuni et ils forment désormais un groupe à part entière ayant pris le nom qu'elle leur a donné. Elcadia peut en invoquer un ou plusieurs sous forme immatérielle, pour parler avec eux ou un seul sous forme physique. Tous peuvent faire apparaître des ailes dans leur dos pour voler.
  • Azalith (Ω) : une démone agile et rapide armée d'une épée et d'une dague, ayant une volonté d'acier. Elle incarne la Rage de Vaincre.
    Capacités passives : agilité et vitesse élevées.
    Attaque ultime : Lames de l'Ombre (Ω) - Azalith fonce sur le ou les adversaires et les taillade de part en part à une vitesse prodigieuse.


    Guerrière à la Rage de Vaincre que rien n'arrête,
    Celle qui part en vainqueur pour vaincre encore,
    Viens Azalith !

  • Ghozghul (Ω) : un démon chevalier noir dont l'armure confère une grande résistance. Il est armé d'une épée à deux main et d'une main monstrueuse. Il incarne la Guerre.
    Capacités passives : force, résistances physique et magique élevées.
    Attaque ultime : Confins du Chaos (Ω) – le démon frappe avec son épée sur le sol et ravage dans une grande déflagration tout ce qui se trouve devant lui.


    Chevalier bannissant la paix hors de la terre,
    Celui dont la grande épée fait entre-gorger,
    Viens Ghozghul !

  • Lihech (Ω) : une démone armée d'un cimeterre et ayant la capacité d'affliger divers maux. Elle incarne la maladie.
    Capacités passives : résistances psychique et magiques élevées.
    Attaque ultime : Maux de Douleur (Ω) – la démone lance un souffle qui inflige plusieurs maux à ses adversaires. Étourdissement, nausée, mal de tête, fatigue, soif intense, etc,...ceux-ci varient selon la sensibilité de la cible.


    Voix infligeant tous les maux,
    Celle qui répartie les fléaux au gré du vent,
    Viens Lihech !

  • Zagoth (Ω) : un faucheur. Il incarne la Mort.
    Capacité passive : il peut rendre son corps éthéré momentanément ce qui l’immunise contre les attaques physiques.
    Attaque ultime : Arracheuse d'Âme (Ω) – le démon frappe avec sa faux et lance une lame de sannaeth noire qui touche tous les adversaires devant lui, leur arrachant de l'énergie vitale et magique.


    Sombre présage, annonciateur d'un sort funeste,
    Celui que le séjour des morts accompagne,
    Viens Zagoth !



    Malédictions :
    Elcadia est capable de créer toutes sortes de malédictions selon la nécessité.

    Altération dimensionnelle :
    - Voile d'Ombre (D) : le ciel se voit recouvert de nuages noirs épais.
    - Silence du Crépuscule (C) : affectant une zone d'environ 50m de circonférence maximum, tout son provenant de cette zone n'est pas audible de l'extérieur de la zone.
    - Révélation de l'Obscur (B) : ce sort affecte la zone sur les plans éthérés et immatériels. Tous les fantômes, esprits errants et invisibles deviennent visibles.
    - Bannissement Ténébreux (A) : Elcadia dresse une barrière magique d'environ 500m autour d'elle. Toute être ou créature non lié à la magie, l'évite inconsciemment.
    - Déchéance des Âmes (S) : Elcadia dresse une barrière magique d'environ 500m autour d'elle. Tout être ou créature qu'elle considère comme ennemi perd un rang en pénétrant dans celle-ci.
    - Gravité Infernale (Ω) : la zone autour d'Elcadia suit un changement de gravité. Tous ceux qui s'y trouvent sont soumis à une immense pression, les empêchant de tenir debout.
    - Élévation Maudite (Ω) : la zone autour d'Elcadia voit sa gravité changée et tous ceux s'y trouvant (sauf elle) se retrouvent élevées dans les airs, soumis à une forte pression.
    - Forteresse Noire (Ω) : Elcadia crée une zone en posant des sceaux. Une fois ceux-ci posé, si elle active le sort, tout individu de trouvant à l'intérieur de la zone son énergie magique drainée au profit d'Elcadia, jusqu'à ce qu'il s'évanouisse ou meure s'il n'est pas assez résistant. La forteresse peut-être affaiblie ou annulée en détruisant les sceaux.
    - Abîme de Noirceur (ζ) : Elcadia crée une dimension temporaire dans laquelle sont envoyés tout ceux se trouvant autour d'elle. Elle se présente comme une immense surface en pierre flottant dans un ciel sombre, parcouru par des flux de sannaeth noire. A l'intérieur de celui-ci la puissance d'Elcadia est accrue et elle n'a plus besoin d'user de ses propres ressources pour lancer de sorts et peut donc les lancer plus rapidement. La puissance de toute personne ne maîtrisant pas la magie noire est diminuée. L'inconvénient est que cela demande tellement d'énergie que l'on est vidé quand le sort est rompu.
  • Familier :
    Eyalia (D) : une fée noire trouvée par un général pour elle. Elle suit constamment Elcadia, lui servant de guide car l'asura la distingue sans problème. Comme toutes les fées elle est assez facétieuse, pouvant piquer ses crises quand on l'énerve. Elle possède que très peu de pouvoirs, si ce n’est une sphère de magie noire similaire à celle d'Elcadia.



Description physique


Si l'on se fit aux rumeurs courant sur Elcadia, on la pense se présentant comme une vieille sorcière ridée pleine de verrues, une gorgone ou autre chose d'aussi laid et repoussant. La réalité est bien différente et généralement, la première fois qu'on la voit, on est surpris, car on ne s'attendait pas à  rencontrer une asura qui allie à la fois la beauté et le mystère. Mesurant 1m70 pour 60 kilos, elle a une silhouette élancée et marche avec élégance, sous les tintements de son pique chignon et des boucles d'oreilles rondes, retenant ses cheveux gris, presque blancs.


On retrouve son élégance également dans sa tenue très féminine, laissant entrevoir ses formes et sa peau grise. Elle arbore généralement tout le temps la même, une robe en cuir gris, au style très particulier, décolletée et serrée sur le haut du corps, à manches larges et au bas ouvert sur le devant avec des lanières se finissant par des anneaux. Le haut du dos et en partie nu, traversé par deux lanières en croix, laissant voir un grand tatouage.


Ses jambes sont couvertes en partie par des  bandes de tissus reliées par une bande passant sur le devant de ses jambes. A ses pieds, elle porte des chaussures à pointe en métal dont le bruit quand elle marche accompagne celui de de son pique chignon.

A ses mains elle porte une bague ou un anneau à chaque doigt et deux à l'annulaire . Parmi elle se trouve le Sceau de la Nuit et l'Oeil de Sang, la seule possédant une pierre et n'étant pas qu'en métal. La plupart des autres sont de simples anneaux ou seulement surmontés d'un disque ou ou autre formes de petite taille. Étant aveugle, elle cache ses yeux avec deux bandes de tissus gris qui se croisent. Non pas que son regard soit distordant ou ses yeux dénués d'iris, car elle a de beaux yeux gris, mais on voit que son regard ne se fixe sur rien et qu'il est vague, aussi préfère-t'elle le cacher.


Lorsqu'elle doit se déplacer, voire aller sur un champ de bataille, elle change de tenue optant pour une plus adaptée. Celle-ci se compose d'une armure en cuir noir et fines lignes de métal remontant jusqu'au cou avec des jambières, des protèges bras remontant jusqu'aux épaules, qui sont protégées par des épaulières dotées de pointes hérissées noire au bout doré. La tenue reste très féminine, ne cachant pas ses formes, malgré le manteau violet foncé portant les traces de voyages et de combats et la cape roue allant dans son dos. Épaulières, manteau et cape sont attachés sur l'armure par une broche en or à laquelle sont attachés divers autres éléments.



Description psychologique

Elcadia est une mage passionnée par son domaine. Malgré les siècles, elle reste toujours aussi curieuse, consultant toujours autant d'ouvrages, menant des expériences et s’entraînant. On ne peut pas la dire avide de connaissance, car cela reviendrait à prendre tout ce qui vient sans distinction et elle ne recherche pas la puissance à tout prix. Elle déteste d'ailleurs les comparaisons avec d'autres mages, mais ne croyez pas qu'elle ne relèvera pas un défi qu'on lui lance. Pour en revenir à son envie d'apprendre, Elcadia est une personne posée et réfléchie qui sélectionne avec soin ce qu'elle a envie et besoin d'acquérir. Cela est valable pour toute décision qu'elle doit prendre. Elle laisse toujours la place pour un temps de réflexion et ne fonce jamais tête baissée. Elle sait ce qu'elle veut et comment elle le veut car y a bien pensé. Elle est assez solitaire, mais cela n’est pas forcément lié à son caractère, mais plus aux circonstances. A cause de son handicap, quand d'autres peuvent faire certaines choses, elle ne peut pas et reste donc dans son coin. De plus, Aezorin le précédent roi d'Aranathdôr avait bien veillé à l'isoler, si bien que cela est devenu une habitude pour elle.

Bien que n'étant pas noble de naissance, ses parents étant simples, bien qu'ayant la stature naturelle des syls, elle a acquit certaines manières, dont une certaine prestance, de ce milieu par ceux qu'elle a côtoyé, mais ne se laisse pas influencer. Ce n'est pas parce qu'Aezorin était arrogant qu'elle était devenue pareille. Elcadia est une personne respectueuse et ne rabaisse jamais quelqu'un gratuitement, sauf si elle a besoin d'affirmer sa position. Pour sa vison des autres mages, même si elle n'apprécie pas tous les domaines et les visons et comportements de certains, elle respecte leur savoir. Mais ne croyez pas pour autant qu'elle courbe l'échine, elle sait se faire respecter et peu de monde n'ose mal lui parler. On peut même dire qu'elle impressionne entre la sannaeth qu'elle dégage, sa prestance, par le mystère qui l'entoure, plus les rumeurs qui en font presque un monstre et que l'on est assez surpris quand on la voit. Elle a également sa fierté, ce qui peut se voir par son handicap. Proposez-lui de l'aider, elle vous dira qu'elle peut se débrouiller seule. Mais elle vous reprochera de ne pas l'avoir aidé  si elle trébuche ou pestera parce qu'elle attend que vous veniez l'aider et sans rien vous avoir demandé.

Comme les autres asuras, elle ne porte guère en haute estime les syls des autres royaumes, pour avoir abandonnés leurs frères il y a des siècles sans raison valable. Malgré les siècles et que peu de monde aujourd'hui a connu cela, les faits restes dans les mémoires et chez Elcadia plus que jamais. Des retrouvailles récentes entre devas et sylvaris, elle ne voit que le fait que les syls des bois ont décidé de ne plus se cacher lâchement pour fuir ce qu'ils étaient. Mais au final cela ne change guère les choses pour un asura.  Voudrait-elle leur extermination pour autant, peut-être pas. Elcadia est d'une grande fidélité à l'Anarathdôr et aime le peuple asura. Elle ne voudrait pas en voir tomber sans raison. De plus si elle n’apprécie par leur comportement, ses griefs sont surtout envers les générations passées. Cependant, si les devas les attaquaient, là cela serait autre chose. La sorcière est impitoyable envers ses ennemis et ses répliques ne cessent que quand ses adversaires sont au sol, morts ou agonisants.

Des autres races, il y en a bien une qu'elle verrait bien éliminée puisqu'il s'agit des vampires. Il ne faut pas cinq minutes à l'un d'eux qui discuterait avec elle, pour comprendre sa répugnance pour eux. Mais le fait qu'ils aient désormais leur territoire et se tiennent loin est une bonne chose selon elle, car ils créeront plus de problèmes ailleurs et moins chez eux. De son point de vue ils sont le fruit d'une expérience ratée et pour ce qu'ils ont infligés aux asuras ils ne devraient pas encore exister. Si elle respecte Démentia en tant que déesse de la nuit car  tous les asuras la vénère en tant que telle, sa favorite reste Espsia. Sans ne pas respecter les dieux, sa dévotion envers eux est minime. Les autres peuples, elle trouve les humains surprenants par moments autant en bien qu'en mal. Les créatures sauvages ne représentent aucun intérêt pour elle, mis à part les lycans qui sont particuliers possédant leur part d'humanité et  ayant en commun avec les asuras leur haine des vampires. Quant à la race des nains, si elle ne s'était guère intéressée à eux, elle regrette néanmoins la disparition car ils avaient un savoir bien particulier qui sera perdu. Non pas pour l'apprendre, mais par principe et respect pour les connaissances.


Dernière édition par Elcadia Arkhendar le Jeu 12 Fév - 20:52, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Elcadia Arkhendar

Sainte des Abysses

Sainte des Abysses
avatar

Féminin
Messages : 1243
Age : 33
Commentaires : Administrateur

Feuille de personnage
Race: Asura
Fonction(s): la Sorcière, Première Mage du royaume, Membre du Conseil des Mages
Influence:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Elcadia Arkhendar   Ven 6 Juin - 19:49

Histoire

Vous raconter l'histoire d'Elcadia pourrait être très bref si l'on s'en référait à ce qui est connu d'elle. En effet, elle est sans doute l'un des personnages  les plus mystérieux de Valhistar, et très peu de personnes peuvent attester de son existence et encore moins connaissent son nom. La majorité des gens ignorent les rumeurs concernant sa présence, ceux de plus hauts rangs, liés aux autorités ont vaguement entendu parler d'une possible mage dans le palais de Gwathren, surnommée la Sorcière, mais faute de l'avoir vu ou de pouvoir mettre un nom sur elle, chacun a ses opinions. Les devas sont les plus sceptiques, disant que ne l'ayant jamais vu même au sein du Conseil des mages, elle ne doit être qu'un mythe crée par les asuras pour se donner de la hauteur dans le domaine de la magie. Les dirigeants humains ne prennent cela que comme une vague rumeur ou un fait sans intérêt tant qu'il n'est pas avéré. Mais qu'en est-il dans l'Aranathdôr ? Guère plus qu'ailleurs. Pour ceux n'ayant pas accès au palais, elle reste une rumeur. Pour ceux qui peuvent y entrer, rares sont ceux à l'avoir vu. Tout ce qu'ils savent, c'est qu'une aile du palais a un accès limité et qu'il s'y passe des choses de magie, et qu'elle s'y trouve peut-être. Toute cette étrangeté a fait que cette partie du palais est appelée l'Antre de la Sorcière, l'antre pour le lieu, la sorcière venant du précédent monarque.

Voilà le peu que le monde connaît d'elle, alors que son histoire est bien plus longue est complexe que cela. Même parmi les quelques personnes la connaissant une grande part de son histoire leur est méconnue à son sujet, car elle débute il y a fort longtemps, à une époque que nulle mémoire d'homme ne peut se souvenir.  Très rares sont ceux pouvant prétendre l'avoir connue dans ses premières décennies, car son existence débute durant la Guerre du Chaos, il y a plus de deux mille ans, à une époque ou les syls étaient encore unis et ne formaient qu'un seul peuple...

Alors que la Guerre du Chaos battait son plein et que les hordes d'orcs, de gnolls, trolls et autres créatures de Bratok ravageaient le monde, naquit Elcadia, dans la capitale des syls. Son père était Xeth Arkhendar et sa mère Iristiel Arkhendar. Tous deux étaient des mages reconnus pour l'époque, ayant apprit comme beaucoup d'autres l'art de la maîtrise de la sannaeth par Espsia même. Xeth était plus spécialisé dans des sorts d'attaque et Iristiel dans des sorts de soin, l'un allant plus au front que l'autre de ce fait. Elcadia était une jeune syl ordinaire, blonde et à la peau claire, comme la plupart de ceux de son peuple. Comme vous le remarquerez, elle n'était pas physiquement la même à cette époque, n’ayant pas encore subit les changements par le fait de devenir une asura. Elle grandissait à l'écart des conflits, non pas insouciante de ce ce qu'il se passait, car nul ne pouvait ignorer les troubles dans le monde, surtout en voyant mages et guerriers adultes partir au combat et beaucoup ne pas en revenir. Les combats étaient d'une violence sans limite, compte tenu de la sauvagerie des hordes créées par Bratok et Xeth tomba un jour au front. Sa mère plongea dans une tristesse telle, qu'elle se laissait mourir peu à peu, même si le fait d'avoir Elcadia pouvait la raccrocher à la vie. Malgré le soutien de ses proches, tels que Solas Tidestin, un vieil ami des Arkhendar qui avait connu Iristiel et Xeth sur les bancs de leur précepteur, elle finit par mourir de désespoir. Elcadia fut placée chez les orphelins syls, Solas gardant un œil sur elle. Ayant des affinités avec la magie comme ses parents, elle alla dès qu'elle eut l'âge, suivre les cours de magie. A l'époque ils se déroulaient complètement en extérieur, il n'y avait pas de structure telles que Baradlûth aujourd'hui. A cause de la guerre, il n'y avait pas le temps de construire de tels établissements et il était important de transmettre aux plus jeunes les premières connaissances dans ce domaine. Elcadia prit rapidement goût à la magie mais un mal allait la frapper alors qu'elle atteignait les cinquante ans...

Pour une raison inexpliquée, la vue d'Elcadia commença à se dégrader, tout s'assombrissant. Difficultés à percevoir les choses et à se déplacer commencèrent à se faire ressentir. La jeune syl en fut durement éprouvée car elle aimait ce qu'elle faisait et elle avait l'impression d'avoir les ailes coupées. Ailes qui le furent quand finalement, on la renvoya des cours car elle n'arrivait plus à viser correctement, même si elle distinguait encore les formes et percevait toujours la lumière. Elcadia se retrouva parmi les syls jugés inaptes, blessés dans des combats, ou atteints de handicaps comme elle. Cependant, Solas finit par la prendre sous son aile et en fit son apprentie. Les autres mages ne comprirent pas pourquoi il perdait son temps avec elle, jugeant du gâchis qu'il transmette son savoir à quelqu'un d'inapte. Mais il ne voulait pas la délaisser par rapport à Iristiel et Xeth. Cela permit à Elcadia de poursuivre la magie, même si elle était nettement diminuée dans ses possibilités. Solas avait promis à Iristiel de veiller sur Elcadia et il était quelqu'un de parole. La jeune fille fut ravie de devenir l'apprentie de Solas, car en plus de pouvoir reprendre sa formation, elle quittait les journées à l'écart avec les autres inaptes et était avec quelqu'un qu'elle connaissait. Le maître et l'élève s'entendaient très bien, si bien que Solas la considéra presque comme sa fille. Ce qu'il pressentait d'elle fut confirmé, car la jeune fille avait du potentiel, était attentive et on voyait qu'elle aimait ce qu'elle faisait. Cela n'était pas toujours facile, car elle devait aussi surmonter son handicap, mais peu à peu elle apprenait.

Son apprentissage continua alors que les ravages des créatures de Bratok se multipliaient. La situation se dégradait et le moral n'était pas des meilleurs au sein des syls, d'autant que Démentia avait commencé à enlever des syls. Face au nombre d'ennemis, certains syls ne comprenaient pas pourquoi Eternius refusait de tenter de libérer ceux des leurs que la déesse avait enlevé, afin de regonfler leurs rangs et pourquoi il les avait maudits, alors qu'ils n'étaient que des victimes. Les inquiétudes et les tensions se multipliaient, alors que les ennemis se rassemblaient.

Les derniers éclaireurs avaient apporté un grand nombre de renseignements qui ne laissaient rien présager de bon. Il était assez clair vu le regroupement des forces de Bratok que d'ici quelques semaines, elles allaient venir sur les syls. La localisation de certains regroupements de syls n'étant pas sûre, il fut ordonné de les déplacer. Solas et Elcadia an faisaient partie, certains mages s'étant établis un peu plus à l'écart pour s'exercer. Le voyage semblait se dérouler en sécurité, Solas tenant par la main Elcadia pour l'aider à avancer. Mais cela ne dura pas longtemps car une horde de trolls et d'orcs déboula tout à coup. La confusion régna immédiatement et l es soldats surpris, tentèrent de contenir la horde. Mais très vite ils ordonnèrent le replis, car l'ennemi était trop nombreux. Tous coururent pour fuir et dans la course, Elcadia trébucha lâchant la main de Solas qui à peine s'était-il retourné qu'un troll s’emparait de la jeune fille, puis rebroussa immédiatement chemin pour emporter sa victime, qui criait à l'aide en pleurs. Solas tenta de poursuivre la créature, mais un de ses compagnons le retint, car des dizaines d'orcs barraient la route désormais. Le cœur lourd, Sola se résolu à son impuissance face à la situation et s'enfuit, les cris de sa protégée résonnant encore dans sa tête. Suite à cela, il lui fallu des semaines avant d'accepter qu'elle était sans doute morte. Les troupes de Bratok capturaient les jeunes pour les réduire en esclavages, mais une jeune syl malvoyante ne leur serait d'aucune utilité...

Elcadia se retrouva parmi les prisonniers des orcs. Il n'y avait pas que des syls, mais également des humains et quelques nains. Comme il fallait s'y attendre, les orcs se rendirent compte de l'handicap de la jeune fille et voulurent  la tuer. Mais un de leurs chamanes sentit la sannaeth qu'elle avait et l'emporta, l'attachant dans un chariot tiré par des sangliers dans lequel il mettait tout son bric-à-brac, que des objets inutiles. Que voulait-il faire d'elle, on l'a jamais su. Elcadia passa tout le trajet ballottée dans le chariot, au milieu de tout ces objets , dans l'inconfort le plus total. Au bout de plusieurs jours, il s'arrêtèrent, ce qui ne déplut pas à Elcadia qui, sur le trajet, n'était que très rarement détachée. Elle put sentir que l'ambiance était aux combats et que les orcs se préparaient à affronter les siens. De ce qu'elle voyait, ils n'avaient pas peut-être pas quitté la région, mais ne put dire exactement où ils étaient. Ils ne restèrent pas longtemps car très vite l'essentiel des guerriers revint, partant précipitamment de la région. Vu le soleil, elle devina qu'ils se dirigeaient vers l'Est. Le trajet fut relativement tranquille, car mis à part quelques escarmouches humaines, rien ne vint les troubler. La domination des hordes sauvages sur le monde semblait se renforcer et rien ne les arrêtaient véritablement, car pour un orc tué, dix nouveaux arrivaient. Combien de jours sa captivité dura, elle ne put le dire, car cela semblait interminable et elle s'affaiblissait. Sa délivrance vint un soir, où les orcs s'étaient aventuré aux abords des forces de Démentia. Ses vampires et asuras tombèrent sur le groupe d'orcs et délivrèrent les prisonniers syls. Les humains et nains n'eurent pas cette chance, mais cela importait peu à Elcadia à ce moment là, car elle était enfin délivrée.

Ainsi Elcadia se retrouva dans le royaume de l'Est où elle découvrit les conditions dans lesquelles vivaient les syls, dans les quartiers les moins établis de la capitale, parfois assaillis par les créatures de la région. Les vampires dominaient le royaume, menés par Démentia en personne. Ils ne se préoccupaient que peu des conditions de vie des asuras et réprimandaient par la force le moindre écart.  Les conditions étaient dures, mais la puissance du royaume de la déesse de la nuit ne cessait de s'agrandir malgré cela. Les derniers raids de ses armées attirèrent de nouveaux syls qui se détournèrent d'Eternius, dont il ne comprenaient pas les décisions envers les syls enlevés par la déesse. Pensant trouver un royaume meilleur que le leur, mené de meilleure manière, ils déchantèrent en découvrant la vérité. Ceux qui songèrent à s'enfuir, comprirent vite qu'il était désormais trop tard et qu'ils étaient liés aux vampires. Elcadia dû vivre recluse et se cacher la plupart du temps, car aux yeux des vampires, elle ne serait qu'une personne inutile à cause de sa vue et ce qu'ils voulaient étaient de la main d'oeuvre. Les autres syls l'aidèrent pour ne pas qu’elle se fasse prendre ce qui l'amena à faire toutes les cachettes de la capitale.

Les mois passèrent alors que chaque faction dans le monde se reconstruisait un peu. Tout le monde pouvait sentir que de nouvelles batailles se préparaient et que malgré sa domination, l'Aranathdôr devait être sur le pied de guerre. La tension montait et les vampires se montraient de plus en plus violents avec les asuras, si bien que ces derniers finirent par prendre conscience qu'il leur fallait agir. Ils commencèrent à redoubler d’entraînement, à tenter de retrouver leurs forces pour les plus affaiblis, en vue de reprendre le pouvoir. Après tout, les vampires n'étaient que le fruit d'une expérience ratée. Les asuras avaient du vrai sang syl dans leur veine, même si les conditions du royaume avec cette terre aride, ce ciel quasiment jamais sans soleil les changeaient. Peut-être également que leur rancœur montante envers les vampires qui les opprimaient et leurs frères qui les avaient abandonnés y participait aussi, noircissant leurs cœurs et leurs âmes. Bon nombre d'entre eux avaient vu leur peau se griser et leurs cheveux se décolorer. Elcadia était de ceux-là, car au fil des années, le même sentiment que les autres l'avait habité peu à peu. Elle en venait à détester Eternius et les autres syls pour les avoir délaissés, haïssait Démentia et ses vampires pour ce qu'ils leurs faisaient subir. Elle n'était plus l'enfant enlevée par les orcs, mais désormais une jeune fille approchant de l'age adulte. Ce qui changea également fut que ça vue, s'aggrava à cause du manque de lumière. Mais étrangement, elle pouvait distinguer plus ou moins les choses d'une certaine manière et voyait les flux de sannaeth. Personne ne put lui dire exactement ce qu'il en était, nul n'avait connu cela. Finalement, en même temps que sa vision diminuait, elle voyait autrement en même temps et cela ne changeait pas trop les choses. En vue de l'opposition aux vampires qui se préparait, elle s’entraîna également. Certains mages asuras qui s'étaient mis à l'apprendre pensant que seul le mal pouvait combattre au mieux le mal l'initièrent. Elle n'eut pas de mal à l'appréhender car son cœur s'était assombrit. Un jour, elle toucha sans le faire exprès Azorin Izarghan, le meneur de la résistance. Elle eut une vision ou une des images le montra sur un trône et une autre mort. Elle lui dit qu'il serait roi mais qu'il serait assassiné. Il demanda  quand viendrait sa mort, elle répondit qu'elle ne pouvait le dire. Elcadia troubla Aezorin qui la gardera dans son entourage jusqu'à sa mort.

Quand les asuras furent enfin prêts, la rébellion lança un soir sans crier garde, une attaque sur les quartiers vampires, prenant la direction de la demeure de Démentia, menés par Aezorin Izarghan. Les combats durèrent plusieurs semaines, les asuras se montrant sans pitié envers les vampires et assiégeant la demeure de la déesse. Elcadia combattait en arrière, faisant ce qu'elle pouvait. Petit à petit les asuras gagnèrent du terrain et la demeure de la déesse tomba. Celle-ci prit la fuite et une traque s'organisa. Elcadia n'y participa pas, épuisée par les semaines de combat et n'étant pas apte à le faire de toute manière. Les troupes de rebelles coupèrent la route à Démentia pour qu'elle ne rejoigne pas Bratok, l'obligeant à aller vers le Sud, direction qu’elle prit sans autre choix, s'exposant finalement aux rayons ardents du soleil de cette région du monde. Cela sonna la chute de la déesse, tuée par les rayons du soleil. La prise de pouvoir des asuras était accomplie avec Aezorin Izarghan élu en tant que roi.

La domination de l'Aranathdôr diminua avec la mort de Démentia, mais aussi parce qu'Aezorin se consacra à remettre en ordre le royaume et l'organiser. A l'instar des vampires il se montra assez clément avec les survivants leur laissant leurs quatre lignées et leur liberté. Certes une relative aversion restait des asuras pour eux, mais ils étaient traités comme des habitants du royaume, mis à part les stryges qui, par leur sauvagerie furent confinés dans les souterrains de la capitale. Aezorin toujours intrigué par Elcadia la fit placer dans les première structures d’entraînement du royaume. Elle put ainsi poursuivre son entraînement dans la magie noire. Pour certains domaines comme les philtres et les charmes, elle se limita à la théorie ne pouvant pas manipuler elle-même pour les fabriquer. Mais elle avait bonne mémoire et ne perdait rien de ce qui lui était appris. Quant aux sortilèges, malédictions et envoûtements, elle démontra une grande facilité, si bien que ses instructeurs sentaient qu'ils finiraient pars être dépassés. Tout ceci confirmait à Aezorin qu'il devait garder un œil sur elle, car il sentait qu'elle avait quelque chose, il la trouvait étrange, surtout avec sa prédiction. On ne pouvait pas dire qu'il l'aimait, ce n'était pas le cas du tout. De temps en temps il lui faisait toucher des objets au cas où elle verrait quelque chose. Cela l'exerça à maîtriser son don de divination, ce qui lui était utile. Elle se demanda d'ailleurs si cela était utile pour Aezorin, qui ne cherchait guère à comprendre le sens de ses visions. Il n'y croyait qu'en partie et traitait Elcadia de la même manière qu'une servante. Il avait très peu de considération pour elle, même si paradoxalement, il veillait à l'avoir dans sa poche et veillait à ce qu'elle soit en sécurité. Pour s'assurer de cela, il lui donna le Sceau de la Nuit qu'il avait trouvé dans la chambre de Démentia.

C’est au bout de quelques années que le statut d'Elcadia prit une autre ampleur. Elle avait quitté ses instructeurs et étudiait seule désormais, car elle les avait dépassé. Aezorin la fit installer dans une aile du palais, pour la garder non loin de lui, compte tenu de sa progression. Si elle prit de l'importance aux yeux de certains proches du roi, celui-ci, qui ne l'estimait pas plus. La preuve était qu'il la cantonnait dans une aile du palais isolée. Son motif était qu'il craignait que les vampires lui mettent la main dessus et profitent de ses capacités dont ses visions, même s'il  prétendait ne pas y croire et ne se fiait pas à des interprétations d'images vagues comme il disait. Il était fort possible aussi qu'il préférait l'avoir à ses côtés que risquer de l'avoir contre lui, mais cela, on ne pu jamais l'attester. Elcadia ignorait en partie ses remarques, profitant de ses privilèges. Elle lui disait ce qu'elle voyait dans ses visions, après il ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas été prévenu. Elle le jugeait néanmoins comme un imbécile, ne renforçant même pas un peu sa garde par précaution. En attendant, elle n'allait pas se plaindre de sa situation, car elle profitait des ressources du palais et de tous les ouvrages et objets magiques qu'il recelait. C’est assez cette époque que les rumeurs la concernant s'établirent, car personne ne voyait celle que le roi nommait la sorcière aux quelques rares personne à qui il en parlait. La première chose qu'Elcadia entreprit fut de tout remettre en ordre dans ses quartiers avec l'aide d'assistantes qu'elle recruta parmi ceux proposés par le palais. Des individus triées sur le volets, de manière à ce qu'elle puisse les reconnaître à leurs silhouettes et leur voix. Le travail ne manqua pas car depuis la chute de Démentia cette partie du palais n'était qu'un fouillis dans lequel il lui était impossible de s'y retrouver. A cause de son handicap, il fallait que tout soit ordonné sous peine qu'elle ne trouve jamais rien. En farfouillant, elle trouva un coffret contenant l'Oeil de Sang. Il lui fallu quelques temps pour en comprendre l'utilité car avec les objets magiques, mieux vaut prendre le temps de les étudier avant de les activer. En tout cas, au bout de quelques semaines tout fut ordonné et elle put se mettre à travailler et étudier correctement. Cantonnée dans cette aile du palais, personne ne se souciant d'elle, elle lut un grand nombre d'ouvrages durant des siècles, s’entraîna et accrut ainsi son savoir. C'est durant cette période qu'Aezorin lui demanda de créer les fameuses pilules permettant aux vampires de se déplacer le jour, mais diminuant leurs pouvoirs.

Quelques années plus tard, le royaume fut confronté à une invasion d'hommes-rats . Ces créatures étaient devenues trop nombreuses et Aezorin lui demanda de les éradiquer, suggérant un malédiction. Le problème était qu'il y avait le risque de toucher la population ce qu'Elcadia ne voulait pas. Elle imagina alors une autre solution. Elle invoqua un démon, un être venu du plan démoniaque de grande puissance qui ne ferait d'eux qu'une bouchée, prenant plaisir à les traquer pour les massacrer. Ainsi elle invoqua Azalith, une démone armée de deux lames qui se réjouit d'avance de massacrer durant des jours les hommes-rats.  L'opération fut un succès et un véritable massacre, car Azalith en décima plus des trois-quarts. Quand elle revint sa mission accomplie, elle fit un pacte avec Elcadia pour s'associer. La démone avait trouvé marrant ce travail et appréciait Elcadia, qui de son côté n'allait pas refuser l'aide d'une démone de cet ordre. Quelques temps après, la sorcière chercha à trouver un moyen de renforcer sa magie. Si il y avait des sorts de renforcement et d'accumulation d'énergie cela n'était pas suffisant. Elle voulait trouver quelque chose lui permettant d'améliorer tout simplement les conditions pour pratiquer la magie.C'est à cette époque qu'elle commença à fleurter sans le savoir avec l'altération dimensionnelle. Le septième domaine de magie noire, un domaine perdu que les dieux n'avaient pas transmis, car il pouvait donner trop de puissance. Une pratique difficile et Elcadia au début ne réalisa pas grand chose. Mais petite à petit elle parvint d'abord à matérialiser un pentacle de sannaeth noire autour d'elle, puis de créer une barrière. Barrière qu'elle s'efforça d'améliorer en agrandissant la circonférence et les propriétés. Elle se rendit compte également qu'elle pouvait non seulement donner des propriétés favorables au terrain à sa magie mais aussi le modifier au dépend de ses adversaires. Tout en poursuivant ses recherches dans les autres domaines, elle poursuivit celles dans celui-ci, bien que ne pouvant pas les mener aussi intensément car cela demandait beaucoup d'énergie.

Le démon suivante avec qui elle pactisa venait des terres de l'Est. Ce chevalier noir arriva en Aranathdôr, détruisant tout sur son passage, naviguant à la frontière. Les meilleurs lames de l'armée même réunies ne parvenaient pas à le combattre compte tenu de sa force et de ses attaques destructrices. Aezorin voulaient le combattre en personne mais tout le monde refusait sous peine de le voir tuer et finalement, il dû se résoudre que même s'il était assurément aussi fort que lui, il ne pouvait se permettre de mourir. Il demanda à Elcadia de le combattre car il la savait assez puissante pour l'affaiblir afin qu'il n'ait plus qu'à l'achever et en tire la gloire. Peu importe pour lui si Elcadia mourrait, il ne regretterait que peu sa mort et elle aurait servi sa victoire. Elcadia n'était pas dupe et se doutait bien de ce que pensait le roi, mais elle accepta car il fallait protéger les asuras de cet être. Aezorin emmena seul la mage auprès du démon sans escorte. Après un terrible combat dans lequel Elcadia appela Azalith et usa ses plus puissants sorts, elle parvint à mettre à terre le démon. Aezorin eut un frisson dans le dos en voyant qu'Elcadia l'avait battu ne la pensant pas capable. Ce qui le mit ensuite en rage fut ensuite de voir Elcadia conclure un marché avec le démon. S'il pactisait avec elle et retournait dans son plan  alors elle le laissait en vie. Le démon nommé Ghozghul accepta car il avait trouvé une adversaire à sa hauteur et qui démontrait un sens de l'honneur. Aezorin ragea, voyant sa victoire et sa gloire lui échappait et que la sorcière s'offrait un nouvel allié de taille. Une dispute éclata entre les deux, mais il ne put rien dire face aux arguments d'Elcadia. Même s'il ne l’aimait pas, elle servait le royaume et Ghozghul le servirait aussi par son intermédiaire. Aezorin réalisa à ce moment-là qu'en voulant  garder un œil sur Elcadia et peut-être la contrôler,  celle-ci, en jouant le jeu dans lequel il la contraignait, était devenue bien plus puissante qu'il ne le pensait et qu'il n'avait finalement aucune emprise sur elle.

La créature suivante intervint dans des circonstances des plus sombres. Rageant depuis plusieurs siècles de leur déchéance et de leur impossibilité à regagner un peu des échelons dans la hiérarchie du royaume, les vampires fomentaient complot sur complot.  Un groupe de nécrarque qui se baptisa le Souffle décida de faire avancer les choses et de déstabiliser le pouvoir. Leur objectif était simple : tuer Aezorin et sa femme Illazeviel ainsi qu'Elcaldia. Bien qu'ils ne connaissaient pas la sorcière, ni même étaient certains de son existence, l'éliminer si elle était bien présente dans le palais mettrait fin à la rumeur la concernant qui renforçait le poids du palais. Kenaroth le fils d'Aezorin monterait sur le trône et se présentait à leurs yeux comme un faible monarque manipulable. Le soir de l'exécution de leur plan, ils envoyèrent des assassins pour tuer le couple royal et invoquèrent Zagoth, un démon faucheur. Les assassins réussirent leur mission, mais pour Zagoth, les choses tournèrent mal. Passant sous une forme éthérée il comptait la surprendre, mais quand il arriva devant elle, à cause de sa vision elle le vit comme s'il était en chair et en os. Pire encore pour lui, elle avait posé autour de ses quartiers les sceaux pour activer sa Forteresse noire. Si le combat aurait été à forces égales, à cause de ce sort Zagoth se retrouva affaibli et lorsqu'elle commença à l'attaquer, il sentit que ses chances étaient réduites et s'enfuit. Le lendemain soir, il revint à elle, en lui proposant ses services. En tant que démon il avait fait un pacte avec le Souffle et n'avait pas remplit sa part du marché. Il ne pouvait pas repartir sans exécuter sa mission sous peine d'en subir les conséquences auprès de ses commanditaires.  Il fit donc un marché avec Elcadia : elle passait un pacte avec lui qui romprait le précédent et en échange  dénonçait les comploteurs, conservant ainsi son honneur. Elcadia accepta, attendant le moment venu pour que les auteurs du crime soient punis. Les jours suivants furent sombres, commémorant le couple royal et elle n'assista pas aux funérailles d'un roi qui ne l'avait jamais appréciée, n'hésitant  pas à l'envoyer vers une possible mort sans remords. De plus, elle préférait rester cachée et inconnue aux yeux de tous. Elle finit néanmoins par aller un soir discrètement sur sa tombe par respect. Même s'ils ne s'étaient jamais appréciés, elle en était grâce à lui, même s'il ne l'avait pas vraiment voulu. Elle alla ensuite trouver Kenaroth et lui donna les informations révélées par Zagoth. Le jour même, tous les membres du Souffle dont le chef des files des nécrarques appartenait étaient traqués et tous exécutés.

Kenaroth le fils d'Aezorin monta sur le trône et fit sans le savoir échouer le plan des vampires. Eux qui le pensaient faible s'étaient lourdement trompés, car dès le début de son règne, Kenaroth montra qu'il était le digne héritier d'Aezorin. Il n'était pas plus sympathique que lui, car dur et arrogant comme  son père. Cependant, il se distingua par plus d'estime pour ceux qui servaient le royaume. Une des premières choses qu'il fit, fut d'aller voir Elcadia, son père lui ayant interdit jusque là. Outre son père, Elcadia elle-même refusait l'accès la plupart du temps pour ceux qui voulaient venir et ils n'étaient pas nombreux, pensant trouver un monstre. Kenaroth accorda plus de crédit à la sorcière sur ses visions mais aussi sur ce qu'elle disait. Il savait qu'elle était bien plus âgée que lui (mais l'a toujours sous-estimé) et donc plus expérimentée, avec une grande expérience en magie. Son avis sur certaines choses ne pouvait ne manquer de sagesse et ainsi il allait lui demander et en tenait compte. Il tenait peut-être de sa mère un peu plus d'ouverture d'esprit, reconnaissant que ses talents n'était sans doute pas inutiles. Certes ces visions demandaient interprétations, mais elle avait vu juste quand elle disait qu'Aezorin mourrait assassiné. S'il y avait un respect entre les deux,  pour elle, Kenaroth était un petit prétentieux mais sachant gouverner son royaume et pour lui, elle restait la sorcière mais servant le royaume. Aucune amitié voire sympathie entre les deux, ils se contentaient de se supporter et de collaborer.

Dans les années qui suivirent, Kenaroth se retrouva confronté à un problème  dans la capitale. Une épidémie frappait les habitants qui se retrouvaient tous dans un état fiévreux très avancé. On ne déplorait encore aucun décès, mais le mal commençait à toucher l'armée. Cela présageait sans doute d'une malédiction afin de les affaiblir en vue d'une attaque d'après le roi, les auteurs n'étant peut-être pas aptes de créer une malédiction allant jusqu'à terrasser ses victimes. Elcadia y vit plutôt un plan perfide laissant le soin aux ennemis de tuer eux-mêmes des soldats et rendre l'assaut plus violent. Ils songèrent immédiatement qu'il y avait des vampires derrière cette histoire, puisqu'ils étaient leur ennemis héréditaires. Ils écartèrent les nécrarques car ils s'étaient tous plongés dans leurs recherches sous la direction de leur nouveau meneur après leur première tentative. Kenaroth rencontre Akashia la reine des lahmianes qui assura que cela n'était pas l'oeuvre des siennes ni des sanguinus, car ils n'utilisaient pas de tels moyens, détériorant la qualité du sang des victimes. Ne restait que les stryges qui se moquaient de la qualité du sang, mais ils n'étaient pas connus pour leur talents en magie. Kenaroth retourna voir Elcadia avec les éléments qu'il avait appris et elle confirma ce qu'il pensait. Les stryges devaient avoir été appuyés par une autre maison pour faire cela. Mais la sorcière butait sur un point, quelque chose dans la propagation du fléau n'allait pas, il était incohérent. Elle finit par devoir aller dans la capitale pour voir sur place et très vite. Habillée comme une simple asura et cachant sa magie elle  observa ce qui se passait et eut la confirmation que ce n'était pas une malédiction ordinaire. Tout s'éclaira quand un moment elle s'arrêta pour faire une halte et qu'elle se présenta devant elle : une démone en armure qui lui lança un sort. Heureusement celui-ci n'était pas assez puissant et le Sceau de la Nuit le neutralisa. Elcadia contre-attaqua immédiatement, surprenant la démone, puis finit le combat en invoquant Azilith. La démone fut rapidement surpassée et mise à terre. C'était bien elle qui infligeait ses maux au hasard de ses rencontres. Comment Elcadia n'avait pu sentir sa présence compte tenu de sa puissance, elle soupçonna que la démone avait bien réussi à la cacher. Défaite, la démone retourna dans son plan et ne pouvant maintenir le maléfice  celui-ci fut levé. Elcadia n'en resta pas là, elle demanda à Azilith de trouver qui c'était. Quand l'asura la rappela au palais, la démone avait la réponse : il s'agissait de Lihech, une démone majeure spécialisée dans les fléaux. Avec l'aide de Zagoth et Ghozghul, ils l'avaient attrapée et elle avait parlé. Son invoqueur était masqué mais cela était bien chez les stryges. Le soir même, Kenaroth menait des troupes en personne dans les souterrains stryges et  fit un carnage. Leur meneur fut exécuté et son remplaçant fut contraint de faire en sorte que sa maison se reconstruise tranquillement. Il y a quelques années il fut tué par Zark Morkokh qui prit la tête de la maison. Peu après cette affaire, Elcadia rappela Lihech pour lui proposer un pacte et la démone accepta, appréciant cette alliance avec quelqu'un du niveau de l'asura.

Récemment, la chute d'Avalon dans l'Aranathdôr a mis quelque peu le royaume en ébullition. Les débris furent explorés sans rien trouver d'intéressant et il fallut procéder à quelques nettoyages. Cela n'intéressa guère Elcadia, que Kenaroth chargea d'étudier discrètement l'espsilith  du royaume qui avait été réactivé avec la chute du royaume céleste. Malheureusement, même si Elcadia possède quelques pistes sur l'utilité de cette structure des temps anciens, son fonctionnement lui échappe encore. Aucun ouvrage ne parle de cela et avant d'essayer de les utiliser, mieux vaut savoir ce que l'on fait, afin d'éviter de provoquer une catastrophe, surtout avec quelque chose venant des dieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
 

Elcadia Arkhendar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valhistar :: Prologue :: Présentations :: Présentations validées :: Aranathdôriens-